Mrostga, la légère voix qui vient du fond d’Internet

Soundcloud prolifère en sons d’amateurs, de gens qui bidouillent dans leur coin sur des logiciels de musique. La plateforme est devenue en moins de 10 ans un vrai vivier d’artistes. On peut vite se perdre mais au détour d’un ou deux clics on peut aussi rencontrer des merveilles. Par comptes interposés on peut voir des mini-scènes se former. De Vadim (Salut c’est cool) à Julien Groboz, de TG Gondard jusqu’à Gagoug, on peut retrouver Mrostga. Sur ce compte, on retrouve seulement une trentaine de titres qui sortent sans périodicité précise et des notes qui éclosent comme par inadvertance.

 

Océane Jubert vient de finir ses études à Toulouse et elle travaille maintenant dans une société de distribution de films à Paris. Elle a commencé la musique à 20 ans, comme d’autres pourraient jouer aux jeux vidéos, en passant des heures à multiplier les pistes dissonantes sur TuxGuitar, un logiciel gratuit sur ordinateur.

Sans but précis, elle a persisté car cela lui faisait du bien. Après quelques temps ses pistes ont pris forme même si elle ne se considère toujours pas comme une musicienne, ne sachant pas jouer d’instrument et n’ayant pas de connaissance en solfège.
Dans sa musique on retrouve une certaine spontanéité. Elle compose sur son ordi quand elle ressent le besoin de s’exprimer. Elle fait ses mixages elle-même. Un petit côté brouillon se dégage de ses chansons mais ce n’est pas particulièrement voulu.

Les sons ne sont pas parfaitement propres, sa voix semble mal enregistrée (surtout dans ses premiers textes) mais une certaine poésie s’en dégage.

Dernièrement, les paroles sont plus distinctes, plus claires et toujours aussi poétiques. Dans Fille X Y Z en featuring avec Roland Bafius, on parle d’arithmétique et de genre. Au rythme des arbres millénaires, chanson métaphorique sur les liens amoureux et les racines des arbres.

Elle n’est jamais montée sur scène sauf avec le groupe Kévin Colin et les Crazy Antonin dont elle faisait partie. Elle ne se sent pas prête à monter seule sur scène. Elle dit elle-même qu’elle n’est pas prête à affronter la scène seule mais en montant un groupe avec un garçon comme Elie et Jacno ou avec une fille très belle qui attirerait tous les regards.

En tout cas pour le moment, Mrostga n’a pas de logiciel pour continuer à composer. Elle a demandé sur son mur Facebook qu’on lui installe Reason sur son ordinateur alors s’il vous plaît, aidez la à le télécharger pour qu’on puisse réécouter du Mrostga.

15218444_350290308667651_659654150_n
©Facebook

On vous laisse avec un gros tube qu’elle a sorti avec Vadim et Gustavo.

Merci à Océane Jubert d’avoir répondu à mes questions pour l’article.

Image de couverture : ©YouTube

Gracchus Nortug

Vous pouvez me croiser dans paris centre avec une canette de bière à la main.

2 122 pensées sur “Mrostga, la légère voix qui vient du fond d’Internet